L’alternance à Google qui se veut attentive de ......

L’alternance à Google qui se veut attentive de ......
L’alternance à Google qui se veut attentive de ......

L’alternance à Google qui se veut attentive de vos données privées vient de promouvoir un challenge à la congrégation francophone de référenceurs :défier ses ingénieurs (et leurs capacités à inhiber les spammeurs) et se placer le mieux concevable le 03 Juin 2020 sur son outil de recherche sur le mot-clé « qwanturank ».Qwant tente un coup de va-tout pour faire jacter de son outil incriminé de copier les effets de Bing selon certaines rumeurs sur les réseaux sociaux : celui se faire décortiquer son fonctionnement par la population SEO grâce à un concours !Sans rire. Un tournoi de référencement mine de rien ca prends du temps, de l’énergie.En effet, depuis la fin des enregistrement (environ 160 sites inscrits) et donc depuis quelques jours , pas mal de nouveaux sites ont fait leur exhibition dans la SERP et malheureusement d’autres en ont sortis. Ce match s’avère donc une manière contournée à lui, non seulement de se découvrir au monde du SEO, mais aussi d’distendre les tentacules des compétitions de SEO, qui ne se limitaient qu’à Google. L’histoire ne dit d’ailleurs pas si on peut, ou non, signaler ses concurrents sur Qwant…L'originalité est attirante et a le mérite de mettre en avant Qwant et la requête Qwanturank qui laissera une souvenance dans son histoire en quelque sorte.Sans rire. Un combat de référencement mine de rien ca prends du temps, de l’énergie.Il faudra se positionner (donc ranker) sur la demande “Qwanturank” avec un nom de domaine vierge, mais il est approuvable d’administrer un nom de domaine comprenant la requête cible dans son nom. Par contre le domaine devra avoir été acquis après le préliminaire de jeu et n’avoir aucun historique. Mis à part cela, et bien évidemment l’enregistrement au match, il n’y a pas de loi remarquable.L'initiative est séduisante et a le mérite de mettre en avant Qwant et la requête Qwanturank qui laissera une empreinte dans son histoire en quelque sorte.Le moteur de recherche Qwant vient de lancer un compétition SEO sur la demande « Qwanturank ». Une pratique surprenante pour un outil de recherche, qui soulève également quelques interrogations sur les buts et dénouements attendus par l'entreprise.En effet, depuis la fin des enregistrement (environ 160 sites inscrits) et donc depuis quelques jours , pas mal de nouveaux sites ont fait leur apparition dans la SERP et malheureusement d’autres en ont sortis.L’alternative à Google qui se veut respectueuse de vos données privatives vient de lancer un match à la population francophone de référenceurs :défier ses ingénieurs (et leurs capacités à cerner les spammeurs) et se pointer le mieux admissible le 03 Juin 2020 sur son outil de recherche sur le mot-clé « Qwanturank ».Jusque-là, le secret plane encore sur le procédé de référencement et d’optimisation du outil de recherche Qwant.Le combat sur Qwant va débuter comme tous les concours SEO, par un joli départ groupé de personnes affectant de s’en foutre, jusqu’à ce que les égos reprennent un peu les dessus et que les vieilles théories ressortent pour pourrir les uns et les autres.Qwant tente un coup de va-tout pour faire disserter de son moteur suspecté de copier les effets de Bing selon certaines rumeurs sur les réseaux sociaux : celui se faire décortiquer son fonctionnement par la communauté SEO grâce à un combat !